27 - Jean Joseph Étienne LENOIR (15) (1822 - 1900) [1][2]

Propulseur de bateaux de mer et de rivière


Basic patent

French patent           60316

Application date:     2 October 1863

Grant date:              14 November 1863


Mon invention est caractérisée par la disposition toute nouvelle de deux roues jumelles ayant trois pelles obliques et tournant en sens inverse et ayant aussi les obliquités différentes pour s'appuyer sur l’eau. Quand on veut mettre le bateau en mouvement, on fait tourner soit le pignon B ou le pignon C, alors les deux autres tournent inversement puis, chaque arbre D et E donnant le mouvement à chaque roue F et F’, les palettes viennent présenter à l'eau leur surface oblique et tracent une pente ascendante d'environ 30 à 35 degrés. La marche se fait en avant

Pour battre arrière il suffit de tourner de l'autre côté, alors les palettes des roues présentent le plan incliné à sens inverse. Le bateau marche à l'arrière.

Je puis aussi, en place de pignon d'angle employer d'autres engrenages comme aussi des courroies dont l'une serait croisée et l'autre droite, comme aussi mettre plus ou moins de palettes à chacune des roues et les incliner plus ou moins.

Les points principaux du propulseur sont les dispositions de deux roues jumelles à palettes obliques tournant inversement ainsi que la disposition de deux arbres dont l’un est creux et l'autre plein et ayant leur mouvement au même axe soit par engrenage ou autre commande.

(Source: archives de l’Institut national de la propriété industrielle)


First addition

Application date:      3 September 1864

Grant date:               27 October 1864


La présente demande a pour but de rattacher à mon brevet primitif les modifications qu'on peut faire subir à la disposition des roues jumelles que j'ai décrites et sans en changer en rien le principe. Ces modifications consistent:

dans la faculté de débrayer l'une ou l'autre des roues placées à l'arrière du bateau pour aider au virage et à toutes les évolutions nécessaires. Ce débrayage peut être obtenu en employant l’un quelconque des mécanismes déjà mis en pratique ou par n'importe quelle combinaison nouvelles.

le gouvernail peut être rapporté à l'arrière des roues, sans nécessiter un grand changement dans l'installation.

une des roues pourrait être reportée à l'avant du bateau ou canot, l'autre restant à l'arrière; dans ce cas, ces roues tourneraient dans le même sens et non pas en sens inverse comme lorsqu'elles sont disposées côte à côte et à l'arrière du navire comme je l'ai indiqué sur le dessin qui accompagne mon premier mémoire.


_______________________________________

[1] FamilySearch database (KC86-FJP)

[2] Wikipedia

(07/12/2021)